Le devenir des contaminants est contrôlé par la spéciation de la matière organique colloïdale

Le projet C-FACTOR porté par Rémi Marsac (Géosciences Rennes, équipe Nano-BioGéochimie) est retenu par l’ANR pour un financement à hauteur de 217 K€ (2018-2022).

devenir des contaminants

Les colloïdes sont omniprésents dans les sols, les sédiments et les eaux. Ce sont des nanoparticules naturelles qui, en raison de leur petite taille, ne sédimentent pas en l’absence d’agrégation et peuvent donc être transportée sur de longues distances. Ils ont la capacité de contrôler le devenir des contaminants car leur surface est extrêmement réactive. Ce sont, en quelque sorte, des « autobus » à contaminants. Les colloïdes naturels sont souvent des colloïdes organo-minéraux (COMs) complexes. Or, les interactions entre contaminants et COMs ne peuvent être prédites car les mécanismes contrôlant les interactions entre matière organique naturelle (MON) et minéraux sont méconnus. Le projet C-FACTOR - Contaminants FAte is ConTrolled by colloidal ORganic matter speciation - vise donc à déterminer comment la spéciation de la MON est affectée par ses interactions avec des minéraux dans des conditions environnementales variées afin de vérifier l’hypothèse de l’existence d’une relation entre composition/taille/structure/morphologie et réactivité de surface des COMs. Des études d’adsorption de différents contaminants (métaux, arsenic, contaminants organiques) sur les COMs seront réalisées afin de sonder la réactivité de surface des COMs et de développer un modèle prédictif du devenir des contaminants tenant compte des COMs.

Pour en savoir plus, voir sur le site de l'OSUR