Le projet COQUEIRAL présenté à l'ONU

Les eaux souterraines côtières face aux changements planétaires et sociétaux : le projet COQUEIRAL sélectionné avec 15 autres pour illustrer le recueil « Recherche française, Succès, Science de la durabilité » et présenté à l'ONU

Projet COQUEIRAL

Le projet COQUEIRAL a été sélectionné avec 15 autres pour illustrer le recueil « Recherche française, Succès, Science de la durabilité » qui a été présenté par le président d’AllEnvi devant l’Assemblée générale des Nations-Unies qui s'est ouvert le 24 septembre 2019 à New York. Pilotée par le BRGM, c'est une étude menée à Récife au Brésil avec des hydrologues (dont Géosciences Rennes, université de Rennes 1, CNRS), des sociologues et des anthropologues : elle s'est intéressée à la ressource en eau dans un contexte de très forte pression anthropique. Les chercheurs ont montré comment l'eau souterraine, qui avait gardé la mémoire de la dernière glaciation, était menacée par l'exploitation en surface minée par les pratiques et l'absence de politique de gestion.
Le contexte scientifique et politique

Alors que la population mondiale devrait atteindre huit milliards et demi d’êtres humains en 2030, il demeure possible d’éliminer la pauvreté et de promouvoir le bien-être de l’humanité. Pour y parvenir, un changement profond et urgent s’avère cependant indispensable dans les relations entre l’Homme et la nature, ainsi qu’une réduction significative des inégalités sociales et de genre, entre les pays et à l’intérieur de ceux-ci. Telles sont les conclusions du Rapport global sur le développement durable (GSDR), remis à António Guterres le 11 septembre, et qui a été présenté au Sommet des Nations Unies sur le développement durable, les 24 et 25 septembre 2019 à New York.

Intitulé « Le futur, c’est maintenant : la science au service du développement durable », ce rapport rédigé par un groupe de scientifiques indépendants, parmi lesquels Jean-Paul Moatti, PDG de l’IRD et Président de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (Allenvi), a été rendu public le 11 septembre.

>>> Pour en savoir plus sur le Rapport global sur le développement durable (GSDR) « Le futur, c’est maintenant : la science au service du développement durable » >>>

 

La sortie de ce rapport de portée universelle a été l'occasion pour Jean-Paul Moatti de tirer la sonnette d’alarme : l’agenda 2030 n’est pas tenu. Pourtant nous connaissons la clé pour avancer : il s'agit de renforcer la Sustainability science, une science interdisciplinaire au service du développement durable.

C'est donc dans ce cadre général que Jean-Paul Moatti a souhaité éditer un livret « Recherche française Succès science de la durabilité » pour mettre spécifiquement en avant la recherche Française dans le domaine des « Sustainability Sciences (SS) », dont le projet COQUEIRAL.

>>> Pour en savoir plus  : Jean-Paul Moatti (IRD) : "Il faut imposer une science de la durabilité" >>>