Les premières guêpes fossiles de Hongrie : un aperçu inédit de la faune d’un environnement marécageux du Crétacé européen

Article dans Cretaceous Research
𝐴𝑗𝑘𝑎𝑛𝑒𝑠𝑖𝑎 ℎ𝑎𝑟𝑚𝑖𝑛𝑐𝑖𝑝𝑧𝑖𝑙𝑜𝑛𝑖 gen. et sp. nov.

Manuel Brazidec et Vincent Perrichot (Université de Rennes 1, Géosciences Rennes) et leurs collègues Márton Szabó, Imre Szenti, Ákos Kukovecz, Attila Ősi publient en août 2022 dans la revue Cretaceous Research un article qui décrit les premiers hyménoptères fossiles de Hongrie.

 

Devenir une inclusion dans de l’ambre est le moyen de fossilisation le plus favorable pour les invertébrés terrestres. Les insectes notamment, une fois piégés dans une coulée de résine, sont ainsi préservés en trois dimensions, incluant parfois des structures internes. Il en existe de nombreux gisements dans le monde, y compris en France, mais les plus étudiés et fossilifères sont ceux de la Baltique (Eocène, 35 millions d’années) et du Myanmar (Crétacé, 100 Ma).

Fossilisation des insectes dans l'ambre

L’ajkaite est une variété d’ambre du Crétacé Supérieur, collectée en Hongrie. Les gisements d’ambre de cette période ne sont pas exceptionnels autour du monde, mais la plupart proviennent de couches datées du Cénomanien (~100 à 94 Ma). L’ajkaite est assez unique par son âge : le Santonien (~86 à 83 Ma). Seuls quelques rares gisements santoniens, comme ceux de Piolenc, dans le Vaucluse, mais surtout du Taimyr, en Russie, ont livré des arthropodes de cet âge. L’ajkaite est trouvée dans les mines de charbon d’Ajka, dans le massif de Bakony (Hongrie occidentale). Le faciès sédimentaire d’Ajka reflète un environnement de dépôt marécageux ou lacustre.

 

faciès sédimentaire d’Ajka

 

 

Le potentiel fossilifère de ce gisement est connu depuis une cinquantaine d’années mais n’a jamais été pleinement exploité. Jusqu’ici, seuls deux moucherons piqueurs en 1997 (Adelohelea magyarica et Leptoconops clava), une araignée (Hungarosilia verdesi) et un coléoptère (Ajkaelater merkli) cette année ont formellement été décrits.

Márton Szabó et son équipe (Hungarian Natural History Museum, Department of Paleontology) ont transmis pour expertise à Vincent Perrichot et à Manuel Brazidec trois Hyménoptères, les premiers connus du gisement. Deux appartiennent à la famille des Bethylidae, un groupe de guêpes à dard présent sur tous les continents actuellement et le troisième est identifié comme un Spathiopterygidae, une famille exclusivement éteinte.

 Pour la petite histoire...

Le premier Bethylidae appartient à la sous-famille Pristocerinae et représente un nouveau genre : Ajkanesia harmincipziloni gen. et sp. nov..

Le nom d’espèce - Ajkanesia harmincipziloni - provient du groupe de rock hongrois 30Y, dont plusieurs membres ont passé leur enfance à Ajka ! Le second Bethylidae est également le second représentant santonien de sa sous-famille, les Scleroderminae. Son nom binomial, Amissidigitus belae gen. et sp. nov. est un jeu de mot : la traduction littérale signifie “le doigt de pied perdu de Béla » ! Béla Szabó était le grand père de Márton Szabó et a perdu un orteil en travaillant dans les mines de charbon d’Ajka. Enfin, le Spathiopterygidae¸ Spathiopteryx soosi sp. nov., est dédié au géologue Miklós Soós, fondateur de l’« Hungarian Dinosaur Foundation » et ardent supporter de la recherche sur l’ajkaite. Le plus jeune représentant de cette famille était jusqu’ici daté de 90 Ma : l’extinction des Spathiopterygidae est donc plus récente que ce qui était estimé.

Il n’est pas étonnant de retrouver ses deux familles dans l’ajkaite. Les Bethylidae sont connus pour parasiter des larves dans des environnements cryptiques, comme des troncs ou des branches, que l’on pouvait trouver dans les marais et lacs d’Ajka, tandis que les Spathiopterygidae semblent être très bien représentés dans les écosystèmes humides. Ces spécimens offrent un aperçu inédit de la faune d’Hyménoptères de l’archipel occidental de l’ancien océan Téthys. L’ajkaite est une source prometteuse pour l’étude des arthropodes terrestres du Santonien.


Référence
Szabó, M., Brazidec, M., Perrichot, V., Szenti, I., Kukovecz, A., Ősi, A., 2022. A unique record of the Late Cretaceous of East-Central Europe: the first fossil wasps (Hymenoptera: Bethylidae, Spathiopterygidae) from the ajkaite amber (Bakony Mts., western Hungary). Cretaceous Research 2022, 105314. doi:10.1016/j.cretres.2022.105314

 Voir les illustrations sur le site de l'OSUR