Conférence de Laurent Guérin et Mélanie Davranche

Dans le cadre de son cycle de conférence 2019, l'Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR) invite Mélanie Davranche, Professeure d'université et directrice adjointe de Géosciences Rennes et Laurent Guérin, Maître de conférences à l'Institut de physique de Rennes (IPR).

Pictogramme conférence
  1. Mélanie Davranche - La matière organique naturelle comme facteur de contrôle du cycle du Fe et des métaux associés
  2. Laurent Guérin - Au-delà de la structure moyenne

Mélanie Davranche - La matière organique naturelle comme facteur de contrôle du cycle du Fe et des métaux associés

La dégradation naturelle des organismes vivants peut aboutir à la formation de macromolécules organiques très complexantes et réfractaires à la dégradation. Très aromatiques, elles sont une forme de stockage du carbone organique dans les sols et les sédiments.

Ces macromolécules ont une telle affinité pour le fer qu’elles parviennent à contraindre non seulement sa spéciation mais aussi la structure physique (configuration et taille) des oxydes de Fe formés. Ces contraintes ont, en retour, des conséquences majeures sur le comportement physico-chimique des métaux et métalloïdes associés à ces phases ferriques via notamment le contrôle de leur degré d’oxydation et de leur piégeage. Les conséquences de ces processus sont le contrôle par la matière organique (par voie directe ou indirecte) de la biodisponibilité, de la mobilité et de la toxicité des métaux et des métalloïdes dans l’environnement.

Laurent Guérin - Au-delà de la structure moyenne

La technique la plus couramment utilisée pour déterminer la structure d’un cristal est la diffraction des rayons X. Elle consiste à collecter un ensemble de pics de Bragg et à partir de leur intensité à déterminer la position et la nature des atomes dans la maille élémentaire. Depuis l’avènement des détecteurs « single photon » et le développement de sources et optiques X toujours plus performantes, il est possible de mesurer quantitativement l’intégralité du signal diffusé par le cristal et d’aller voir en dehors des pics de Bragg et de la structure moyenne la structure réelle d’un cristal. Je présenterai deux exemples simples pour illustrer la structure des phases incommensurables et la détermination de l’ordre local par la technique dite 3D-ΔPDF.