Séminaire de François TURLIN, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Le cycle des métaux à l'échelle lithosphérique : Exemple des terres rares dans la Province de Grenville, Québec

Séminaire de François TURLIN, 2019

Résumé

Les terres rares (REE) sont des métaux de grand intérêt économique et des traceurs de processus géologiques de premier ordre. Pourtant leur cycle métallogénique est encore méconnu. La Province de Grenville présente de très nombreuses occurrences de REE magmatiques, en particulier associées à des dykes de granite pegmatitique (« PGD »), et expose sa racine orogénique, permettant ainsi un accès aux processus ayant lieu dans une croûte continentale profonde à intermédiaire au cours d’une collision continentale.
Les PGDs ont une signature peralumineuse contradictoire avec leur enrichissement en LREE jusqu’à ~7500 ppm portées par la monazite ou l’allanite. L’approche multi-méthodes de pétrogéochimie, géochronologie (U-Pb zircon, monazite), et isotopie (U-Pb-Hf-O zircon) des PGDs permet de caractériser la source de ces magmas et des LREE qu’ils concentrent. Le couplage de la pétrochronologie de leurs encaissants (U-Pb monazite, apatite) apporte des contraintes quant à (i) l’évolution thermique du segment de croûte hôte des PGDs au cours de la collision continentale, et au (ii) contexte géodynamique de leur pétrogenèse. Enfin, ces éléments servent de cadre à la discussion des hypothèses pétrogénétiques ayant conduit à un tel enrichissement malgré une signature peralumineuse.