Séminaire de Gwenaël HERVÉ, Ludwig-Maximilians Universität Munich

Reconstituer la variation séculaire du champ géomagnétique à l'Holocène : Quelles avancées ? Quels challenges ?

Séminaire de Gwenaël HERVÉ, 2018

Résumé

Connaître la variation passée du champ magnétique terrestre est crucial pour comprendre le fonctionnement de la geodynamo et caractériser la dynamique des flux dans le noyau. Au delà des deux derniers siècles où la direction et l’intensité du champ géomagnétique sont mesurées directement par les observatoires magnétiques ou par les satellites, la variation séculaire est estimée par l’étude de l’aimantation thermorémanente des coulées volcaniques et des terres cuites archéologiques. Malgré des avancées récentes, la variation à l’Holocène reste très mal connue. Les principaux verrous au développement d’un modèle fiable sont la répartition spatiale et temporelletrès inégale des données de référence et leur qualité variable. Ce séminaire présente les améliorations récentes des référentiels de l’Europe occidentale et leurs apports en géomagnétisme et archéologie, au cours des sept derniers millénaires en se concentrant sur les 1500 dernières années avant J.-C. L’acquisition de 39 nouvelles paléodirections et de 53 nouvelles paléointensités grâce à l’étude de céramiques, fours et foyers archéologiques en France, en Allemagne et en Italie a mis en évidence une très forte et rapide variation du champ géomagnétique au cours de cette période. La comparaison des différents enregistrements régionaux suggère la présence d’une anomalie géomagnétique positive, centrée sur le Proche-Orient et provoquée par la migration d’un patch de flux à la limite noyau-manteau. Avoir précisé la gamme possible d’amplitude et de taux de variation apporte aussi un nouveau regard sur la variation du champ géomagnétique à de plus longues échelles de temps (excursions, inversions). Ces nouveaux résultats, ainsi que d’autres travaux en cours ou en projet au Mexique et en Afrique intertropicale, amélioreront les futurs modèles globaux du champ géomagnétique.