Eaux et Territoires

eaux et territoires

Face aux défis que représente la fragilité de la ressource en eau dans le contexte de l’Anthropocène, l’objectif et l’engagement de l’équipe Eaux et Territoires est de comprendre les mécanismes et les interactions des différents compartiments des socio-éco-hydrosystèmes dans une démarche faisant interagir sciences et sociétés afin de développer des solutions durables.

La question de la ressource en eau sous une approche de fonctionnement de la ressource, impact du changement climatique et des activités humaines, ainsi que les modalités de gestion de cette ressource est au cœur de ses approches. L’équipe se reconnait également dans une démarche très interdisciplinaire. Elle comprend des hydrologues, hydrogéologues, géophysiciens,  géochimistes et chimistes organiciens et revendique des partenariats avec des équipes en dehors de ces champs disciplinaires dans le domaine des sciences humaines et sociales (géographes, juristes, politistes, sociologues, anthropologues). De, plus, pour plusieurs projets récents, l’équipe s’inscrit également dans une démarche transdisciplinaire, c’est-à-dire dans des démarches de recherche co-construite avec des partenaires non académiques, ce qui constituent un de ses points d’originalité.

 

.

Membres

ronan Abhervé Doctorant
Luc Aquilina Professeur Rennes 1
Olivier Bour
Professeur Rennes 1
Eliot Chatton ingénieur de recherche - OSUR
Alexandre Coche Post-doctorant  
Nicolas Cornette Doctorant
Alain Crave Chargé de recherches CNRS
Jean-Raynald de Dreuzy Directeur de Recherche CNRS
Elias Ganivet Doctorant  
Gérard Gruau Directeur de recherche CNRS
Salomé de Foville Ingérieure de recherche  
Emilie Jardé Chargée de Recherches CNRS
Laurent Jeanneau Chargé de Recherches CNRS
Ayoob Karami Post-Doctorant Ayoob Karami
Thierry Labasque Ingénieur de Recherches CNRS
Marine Liotaud Ingénieure d'études CNRS  
Laurent Longuevergne Directeur de Recherche CNRS
Martin Le Mesnil Doctorant
Frédérique Moreau Maitresse de conférences Rennes 1  
Florence Poirier Doctorante univ Caen  
Clément Roques Chercheur associé Univ. Neuchâtel
Virginie Vergnaud Ingénieure de Recherches CNRS - OSUR

 

Thématiques scientifiques

ŸDynamique des processus hydrogéologiques : interaction climat-géomorphologie et son contrôle sur le partitionnement des écoulements, le stockage, la distribution des temps de résidence et le transfert des éléments ;

Ÿ Compréhension des processus aux interfaces profond-surface : échanges nappes-rivières-atmosphère, hydroécologie, dynamique des processus biogéochimiques, morphologie des cours d’eau ; Les travaux portent sur le fonctionnement des systèmes hydrogéologiques profonds. Ils portent également sur la mobilisation des différents compartiments de l’hydrosystème, notamment sur l’impact de la dynamique de nappe sur les mécanismes de déstabilisation du C organique des sols et son export vers les aquifères et les rivières.

Ÿ Gestion de la ressource en eau : Evolution de la ressource en eau et des événements extrêmes (sécheresses et inondations) en réponse aux changements globaux ; On s’intéresse dans cette approche à la résilience des systèmes d’alimentation en eau potable, l’identification de nouvelles ressources et la modélisation des pratiques de gestion en regard de la dynamique des systèmes hydrologiques. A travers une approche de modélisation, on cherche notamment les déterminants hydrologiques des systèmes et leur variabilité temporelle et spatiale, en réponse au changement climatique.

Ÿ Origine et transfert des polluants anthropiques et des polluants émergents (nature géochimiques des aquifères, sources et occurrences des contaminants, biodégradation/dynamique, réactivité naturelle des polluants, flux géochimiques…) ; Les projets traitant de cette problématique concernent les polluants anthropiques comme les nitrates et le phosphore et des polluants émergents tels que les résidus médicamenteux et les biocides. A travers des approches d’observation-expérimentation, le but est de comprendre la dynamique de ces polluants à travers la mosaïque paysagère en lien avec la matière organique naturelle ainsi que leur impact sur les cycles biogéochimiques.

Ÿ Usages de l’eau, écosystèmes et activités humaines (impact des flux et des activités humaines sur les communautés biologiques, services écosystémiques, gouvernance et acteurs…) ; Les projets impliquant les sciences humaines qui se développent au sein de l’équipe visent à aborder les questions des usages et la place des différents compartiments de l’écosystème au sein des usages. Ils abordent notamment des approches écologiques et sociales sur et l’inclusion des communautés humaines peu représentées et des communautés non-humaines au sein des modes de gouvernance. Ces projets mettent en œuvre une transdisciplinarité en co-construisant les questions de recherches avec les acteurs de terrain

Projets en cours

ŸDynamique des processus hydrogéologiques : interaction climat-géomorphologie et son contrôle sur le partitionnement des écoulements, le stockage, la distribution des temps de résidence et le transfert des éléments ;

Chaire d’excellence« Ressource en eau du futur » (Analyse hydrogéomorphologique de l’impact du changement climatique sur la ressource en eau à l’échelle régionale) (2019-2021). Financement Rennes Métropole et Université Rennes1.

Ÿ Compréhension des processus aux interfaces profond-surface : échanges nappes-rivières-atmosphère, hydroécologie, dynamique des processus biogéochimiques, morphologie des cours d’eau ;

Rivières 2070 (Une nouvelle approche des rivières : prospective à 50 ans au croisement des dynamiques naturelles et anthropiques, 2019-2021). Projet Prime 80. https://miti.cnrs.fr/projet-multi-quipe/rivieres2070/

Projet AMI Eau « Berceau » (stratégies de gestions partagées pour la restauration des cours d’eau, 2017– 2021, financements Région Bretagne, Agence de l’eau Loire Bretagne et département 35).

Projet LEARN (impact de l’arasement des barrages sur la rivière Sélune,2019-2023, financement Agence de l’Eau Seine Normandie).

Projet BOSCO (Observatoire Spatial du Contenu en Eau des Sols en Bretagne, 2022-2023, financeemnt CNES) https://www.spaceclimateobservatory.org/fr/bosco-bretagne

Ÿ Gestion de la ressource en eau : Evolution de la ressource en eau et des événements extrêmes (sécheresses et inondations) en réponse aux changements globaux ;

Projet Rivages Normands 2100 (impact changement climatique sur inondations par débordement nappes) (2019-2024). Financement Agence de l’Eau Seine Normandie, DREAL et 7 collectivités territoriales.

http://alex.gauvain.free.fr/RIVAGES

Chaire de la Fondation Rennes 1 « Eaux et Territoires » (impact du changement climatique sur la ressource en eau) (2019-2021). Financement Collectivité Eau du Bassin Rennais.

https://fondation.univ-rennes1.fr/chaire-eaux-et-territoires

Ÿ Origine et transfert des polluants anthropiques et des polluants émergents (nature géochimiques des aquifères, sources et occurrences des contaminants, biodégradation/dynamique, réactivité naturelle des polluants, flux géochimiques…) ;

Projet AMI Eau « Diagnostic parcelles à risque » (transferts phosphore et phytosanitaires)(2018-2021).

Projet ImPro (impact des flux sédimentaires sur la prolifération des algues vertes sur vasière) (2019-2021).

Ÿ Usages de l’eau, écosystèmes et activités humaines (impact des flux et des activités humaines sur les communautés biologiques, services écosystémiques, gouvernance et acteurs…) ;

Projet Interreg (France – Manche – Angleterre) CPES (Channel Payment for Ecosystem Services) (2017-2021), 14 partenaires franco-anglais).

https://www.cpes-interreg.eu/en/

Projet Agence de l’Eau Loire-Bretagne (2020-2021)  Expérimentation d’un mécanisme de PSE « Privé-Privé » sur un territoire à fort enjeu environnemental et fort potentiel d’innovation (Lac au Duc, Morbihan, territoire 3B1).

Projet PIA3 EQUIPEX+ TERRA FORMA (Concevoir et tester l’observatoire intelligent des territoires à l’heure de l’Anthropocène, 2021-2029), financement PIA, et ANR https://terra-forma.cnrs.fr/

Structures d'appui

Une part des activités de l’équipe repose sur une pratique de terrain à travers les observatoires auxquels elle participe : Observatoires H+ et AgrHys, bassin versant de la Sélune et zone atelier Armorique. Elle participe donc pleinement aux infrastructures de recherche OZCAR et e-LTER. Au sein des observatoires, les travaux permettent d’analyser le fonctionnement des hydrosystèmes, notamment dans ses tendances moyen et long-terme et l’impact des activités humaines directes et indirectes. Ils permettent également une forte pluridisciplinarité via la rencontre des équipes des autres laboratoires et ils offrent également la possibilité de tisser des partenariats avec les acteurs de terrain non académiques.

https://hplus.ore.fr/

https://www6.inrae.fr/ore_agrhys

https://osur.univ-rennes1.fr/za-armorique

https://www.ozcar-ri.org/fr/ozcar-observatoires-de-la-zone-critique-applications-et-recherche/

La plate-forme de l’OSUR Condate-Eau, est également une structure qui appuie les recherches menées par l’équipe et que l’équipe anime en retour. Outre qu’elle offre des outils permettant de caractériser l’origine de l’eau et des éléments et de contraindre leur transfert dans le milieu, la plate-forme est aussi le lieu de construction de nombreux partenariats.

https://osur.univ-rennes1.fr/condate-eau

L’équipe contribue fortement au Centre de Ressources et d’Expertise de l’Eau en Bretagne CRESEB.

https://www.creseb.fr/

L’équipe participe également du Programme Intelligence Environnementale Commun à l’OSUR et la MSHB PIEC qui se construit à l’échelle du site rennais.

https://osur.univ-rennes1.fr/PIEC