Séminaire de Jean-Paul Callot, Laboratoire des Fluides Complexes et leurs Réservoirs (LFCR), Université de Pau et des Pays de l'Adour

La Tectonique du grain de sel
Séminaire Jean-Paul Callo

Résumé

On considère depuis longtemps que les niveaux d'évaporites ont un impact majeur sur l'évolution des ceintures de plis et de chevauchements, qu'elles soient d'origine tectonique ou gravitaire. S'il est initialement mince et plan, le rôle du sel pré-cinématique peut être limité à un niveau de décollement efficace pendant la convergence.
Néanmoins, en tant que niveau de décollement, les évaporites précinématiques modifient aussi profondément la forme du biseau
orogénique, favorisant les prismes de grande taille et de faible pente. De plus, un niveau épais d'évaporite pré-cinématique, à l’origine d’une tectonique salifère dès le dépôt, modifie l'architecture des séries sédimentaires et des bassins subordonnés incorporés ultérieurement dans le biseau orogénique, créant des géométries héritées structuralement trompeuses. Les niveaux de sel syn-orogéniques contrôlent également le développement de la ceinture de plis et de chevauchements, favorisant le découplage à grande échelle et la distribution des déformations. À une échelle beaucoup plus grande, il semble que les niveaux de sel influencent également le développement du prisme orogénique lui-même, modifiant son évolution topographique.
Les exemples des Alpes occidentales, des Pyrénées et du bassin de Sivas illustrent ces facettes du sel, générant un fort héritage à presque toutes les échelles d'observation. En outre, des simulations numériques 2D de collision, basées sur l'inversion de marges passives, révèlent que mécaniquement, un niveau de décollement épais à l’échelle du bassin formée par des roches salines retarde la formation de l'orogène. Plus la couche de sel est épaisse, plus la ceinture montagneuse est large et basse en altitude, avec une quasi-absence de topographie et associée à une tectonique salifère généralisée.