Fluides et Transferts

Fluids and Transfers - © Dimitri Lague

Le thème Fluides et Transferts a deux volets. Le premier traite de la dynamique des systèmes complexes couplant fluides et transferts d’énergie en milieu hétérogène.

Il s’agit par exemple d’évaluer les capacités de stockage d’energie dans les socles cristallins en configuration de géothermie mono-puit. Cette question est abordée dans le cadre de l’ANR Stock en Socle et de collaborations industrielles avec le BRGM et ANTEA. Les questions portent sur le volume accessible en fct de la fracturation et sont abordés par de l’expérimentation in situ en utilisant la fibre optique et de la modélisation 3D.

Des problématiques très similaires sont abordées dans le cadre de l’ANR Diaphane, mais dans le contexte de la compréhension des transferts de chaleur dans un système hydrothermal en collaboration avec l’IRISA et l’IPR. Il s’agit de mieux interpréter le signal en température contenu dans les fumerolles détecter les bifurcations vers un régime catastrophique. (Ces 2 projets illustrent les synergies qui se développent autour de questions scientifiques communes.)
 

Fluids and Transfers - © Dimitri Lague

Le second volet traite du transport sédimentaire et des instabilités morphodynamiques dans lequel l’institut de physique de rennes est par ailleurs fortement impliqué.

Nous aborderons la question du couplage entre végétation et transferts sédimentaires, via les données lidar terrestre et la modélisation numérique à très haute résolution comme dans cet exemple. L’objectif est aussi d’aborder à plus long terme l’impact de la géomorphologie sur la dynamique des ecosystèmes en collaboration avec nos collègues d’ECOBIO.

Un deuxième aspect concerne l’étude du rôle de l’hétérogénéité naturelle dans la morphodynamique fluviale, en particulier l’importance de la polydispersité granulométrique et la fracturation du socle pour les problèmes d’incision fluviatile.

Un dernier aspect concerne l’impact du cycle sismique sur les transferts sédimentaires traité dans le cadre de l’ANR EROQUAKE. Nous aborderons la question du bilan topographique des grands séismes et les temps caractéristiques d’export du sédiment.