Géochimie des ambres

Ces travaux sur la chimie des ambres correspondent à une collaboration avec Vincent Perrichot, paléontologue spécialiste des ambres et ont été développés depuis 2012 grâce à Youssef Nohra. Pendant sa thèse, Youssef a analysé la composition chimique d’une soixantaine d’ambres par thermochimiolyse couplée à la GC-MS constituant ainsi une base de données particulièrement intéressante pour la reconstruction des paléo-environnements terrestres.

Paleo-environment

La famille éteinte des Cheirolepidiaceae était très commune au Mézozoïque et a probablement été un contributeur majeur à la formation de charbon et de lignite. La différenciation de ces végétaux par rapport aux autres conifères est ainsi particulièrement importante d’un point de vue de la reconstruction des paléo-environnements terrestres. L’analyse de la composition chimique des ambres, la forme fossile polymérisée des résines d’arbres, qui est souvent retrouvée en association avec les gisements de charbon et de lignite a apporté de nouvelles informations. Comme la famille des Cheirolepidiaceae est éteinte, nous ne disposons pas d’analogues modernes permettant de déterminer directement les biomarqueurs chimiques qui lui sont spécifiques.

L’analyse chimique par thermochimiolyse en présence de TMAH couplée à la GC-MS d’une soixantaine d’ambres d’origines géographiques, d’origines botaniques et d’âges différents et ayant subi des niveaux différents de diagénèse a permis d’identifier 25 échantillons datant du Crétacé et provenant de France, du Liban. Par comparaison avec deux échantillons du Triassic italien et du Crétacé d’Espagne pour lesquels une origine botanique Cheirolepidiaceae est proposée, une empreinte chimique pour cette famille éteinte de conifères a été pour la première fois proposée. Ainsi la présence simultanée de callistrisate, de terpènes phénoliques, d’acides labdanoïques et leurs produits diagénétiques respectifs est considérée comme indicative de résines produites par la famille éteinte des Cheirolepidiaceae.

Biomarkers - © Laurent Jeanneau

Ces travaux sont en partie publiés dans la revue Journal of Natural Products : Nohra, Y. A., Perrichot, V., Jeanneau, L., Le Pollès, L. and Azar, D. : Chemical Characterization and Botanical Origin of French Ambers, J. Nat. Prod., 78(6), 1284–1293, 2015.