Géosciences Rennes

un laboratoire pluridisciplinaire des Sciences de la Terre et de l'Environnement
Géologues à Luang-Prabang, Laos. Ablation Laser ICP-MS. Eau, sel, pédiment, désert du Yacatama, Chili. Yucca Valley, Californie. Foinikas, Crete, Grèce

Présentation

Géosciences Rennes est une unité mixte de recherche en Sciences de la Terre et l’Environnement ayant le CNRS et l’université de Rennes 1 comme tutelles. Cette unité pluridisciplinaire s’intéresse aux processus géologiques et à l’évolution des surfaces continentales aux échelles de temps longues, ainsi qu’au fonctionnement et à la dynamique de notre environnement naturel (la zone critique) sur des échelles de temps humaines. Outre cette diversité des échelles de temps considérées, les travaux vont de l’échelle microscopique, voire de la nano échelle à l’échelle continentale. Une des particularités de l’unité est également de s’intéresser fortement aux questions sociétales par le biais de la mise en place des ressources (eau, énergie, minerais), de l’impact potentiel de l’homme sur les milieux (e.g., polluants émergents) et des risques naturels. Les approches développées s’articulent autour de l’observation, la modélisation numérique et l’expérimentation en laboratoire, en s’appuyant sur un remarquable parc instrumental et analytique, très performant et en perpétuelle innovation.

L'unité est organisée en 2 départements scientifiques (DS) et un département technique (DT) :

Géosciences Rennes est l'une des unités fondatrices et moteur de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR). A ce titre, elle participe activement à la politique du site rennais sur l'Environnement en partenariat avec les collectivités locales (Rennes Métropole, la Région Bretagne).

Une unité pluridisciplinaire avec des moyens techniques

L'évolution des axes de recherche s'appuie sur une forte expertise disciplinaire, à la fois des disciplines historiques comme la tectonique, la géochimie profonde, la géochronologie, la paléontologie, la pétrologie, le paléomagnétisme et la géophysique, et des disciplines nouvelles : la géomorphologie, l'hydrologie physique et chimique, la biogéochimie, la thermochronologie BT.

Ceci n'est possible que grâce à un support technique important et performant qui s'appuie sur un potentiel technique et humain. Ces compétences techniques sont regroupées au sein de 6 ateliers techniques dans le département technqiue pour une meilleure efficacité au service des programmes de recherche. Ces ateliers gèrent les moyens analytiques, les dispositifs expérimentaux in situ et du laboratoire et les moyens d'observation de terrain.
Les moyens techniques sont gérés au sein de 5 services techniques :