Le bassin du Kivu, Rwanda : risque gravitaire dans un environnement tropical densément peuplé soumis à une déforestation intense

Image Pinto Africa (https://pintoafrica.com) Le Rwanda est le pays le plus densément peuplé d'Afrique (500 habitants au km2). Le climat tropical humide, les pentes abruptes, la sismicité liée à l'ouverture du rift est africain et la déforestation induisent un risque gravitaire très important. Si des cartes d'aléa existent, le suivi des glissements de terrain actifs et l'évaluation des risques à long-terme restent limités. Pourtant, ces glissements on un impact important sur les infrastructures, le développement agricole et donc sur l'économie du pays et la sécurité des populations.

Glissement de terrain dans la région du Kivu, Rwanda (image de source inconnue).

Route détruite par un glissement au Rwanda (image The Observer, 2018).

Au travers d'une étude multidisciplinaire impliquant de l'imagerie satellitaire, de la géomorphologie de terrain, de la sismologie, de l'analyse des données climatiques et d'un système d'alerte impliquant les populations locales, le projet Gravity proposé par l'équipe Systèmes Endoréiques effectuera le suivi sur plusieurs années de grands glissements de terrain. Ces derniers seront sélectionnés dans deux zones aux caractéristiques différentes: une zone peu peuplée et peu escarpée, et une zone très anthropisée marquée par un fort relief. Les résultats apporteront des informations de premier ordre sur le comportement de ces glissements, les mécanismes qui les contrôlent et leur impact sur les activités humaines et les infrastructures. A ce titre, l'un des objectifs principaux du projet est de former certain de nos collègues de l'université de Kigali à l'étude des glissements de terrain et l'évaluation des risques associés par imagerie satellitaire et géomorphologie de terrain.

Ce projet, débuté en Janvier 2022 est financé par les Défis Scientifiques de l'Université Rennes 1