Offres de stages

Plusieurs modalités de stages sont possibles dans l'unité aussi bien pour des étudiants en Licences et MASTER, que pour d'autres formations.

  1. Evolution paléoenvironnementale du bassin de Tsagaan Els (Mongolie) à la transition Crétacé – Paléogène : Sédimentologie et isotopes stables
  2. Uplift history of the Kaikoura range, Marlborough, New-Zealand: approach with detrital thermochronology.
  3. Origines et modalités de formation des surcroissances des zircons icartiens dans les orthogneiss oeillés du Nord de la Bretagne (Massif armoricain)
  4. Impacts à moyen terme de l’épandage d’effluents d’élevage sur les matières organiques des sols.
  5. Estimation des conditions P-T et de l’âge du métamorphisme de haute pression dans les Monts du Lyonnais (Massif Central)

Evolution paléoenvironnementale du bassin de Tsagaan Els (Mongolie) à la transition Crétacé – Paléogène : Sédimentologie et isotopes stables

Niveau du stage: Master 2

Durée: 5 mois

Titre : Evolution paléoenvironnementale du bassin de Tsagaan Els (Mongolie) à la transition Crétacé – Paléogène : Sédimentologie et isotopes stables

Résumé : La dépression de Tsagaan Els, située dans la région désertique du Gobi en Mongolie est un bassin endoréique soumis à une déflation éolienne intense. Ce bassin est formé d’une série de grabens crétacés séparant des hauts de socle constitués par des séries métamorphiques et magmatiques paléozoïques. L’arrêt de la tectonique extensive au Crétacé supérieur a été suivi par une phase de subsidence très faible marquée par une sédimentation paléogène condensée. Les séries néogènes sont absentes du bassin. Les premières études sédimentologiques indiquent un environnement de plaines alluviales arides à semi-arides depuis le Crétacé supérieur, marqué par des dépôts de dunes éoliennes et de nombreux paléosols carbonatés.
Ce stage de Master 2 s’intègre dans un travail de thèse (mené par D. Dovchintseren) visant à comprendre l’évolution paléogéographique et paléo-hydrologique du bassin depuis la fin du Crétacé jusque l’actuel. Une mission de terrain réalisée en mai 2018 a permis de lever un certain nombre de coupes sédimentologiques dans les séries du Crétacé supérieur – Paléogène et de collecter, le long de ces coupes, de nombreux échantillons de paléosols carbonatés. Le stage proposé aura pour but principal  de réaliser l’analyse isotopique du C et de l’O de ces paléosols, sous contrôle textural, afin de déterminer les grandes tendances de l’évolution du climat régional au travers de la transition Crétacé – Tertiaire. Les résultats seront remis dans leur contexte paléoenvironnemental en utilisant les données de sédimentologie, et dans leur contexte temporel sur la base des nombreux fossiles de vertébrés (dinosaures, reptiles, mammifères) récoltés au cours de la mission. Enfin ces résultats seront comparés avec des données similaires obtenues plus à l’ouest, en Chine et au Kyrgyzstan, donnant accès à une information paléoenvironnementale d’échelle continentale.

Title : Paleoenvironemental evolution of the Tsagaan Els Basin (Mongolia) across the Cretaceous - Paleogene transition. Sedimentology and stable isotopes.

Courriel Encadrant: marc.jolivet@univ-rennes1.fr
Tél encadrant : 00 33 (2) 23 23 67 46

Date limite de candidature: 1 décembre 2018
 

Uplift history of the Kaikoura range, Marlborough, New-Zealand: approach with detrital thermochronology.

Niveau du stage: Master 2

Durée: 5 mois

Title : Uplift history of the Kaikoura range, Marlborough, New-Zealand: approach with detrital thermochronology.

Abstract : The actual Marlborough region is located at the northern edge of the South Island of New-Zealand, and comprise a wide mountain range divided into the Inland (IKR) and Seaward Kaikoura Ranges (SKR). The whole region has experienced two phases of Cenozoic uplift, one at the beginning of the Miocene (IKR) and a second one in the Late Pliocene (SKR). The initiation of convergence between the Pacific and Australian plates at the Oligocene, and its acceleration in the Miocene leads to the building of the Alps of New Zealand and the IKR (Walcott, 1978). At the Late Pliocene another phase of uplift leads to the formation of the SKR due to the increase of convergence (Walcott, 1998). Marlborough region is currently composed of four main crustal faults from the NW to the SE: the Wairau, the Awatere, The Clarence and the Hope fault. Hope fault is currently the most active fault of the Marlborough Fault System with a right-lateral slip rate of 23±4 mm/yr corresponding to the half of the convergence speed (Van Dissen and Yeats, 1991). Although a large panel of thermochronological studies have focused on the Alpine fault (i.e. the major fault in New Zealand), few of them were interested by the Marlborough fault system. Contrary to the narrow Southern Alps range with a strong thermochronological ages gradient with distance to the Alpine Fault (Batt et al., 2000), the actual Marlborough region is a wide area dissected into many blocs which probably have different thermal histories. Indeed, a slip rate gradient currently exists between faults from the NW to the SE. However, this gradient has evolved during time.
Gallagher et al. (2017) recently developed a new Bayesian inverse modelling approach dedicated to detrital AFT. This approach was successfully applied to a small watershed (< 900 km²) in Sierra Nevada de Santa Marta, NW of Colombia and demonstrates the potential of this new method to infer exhumation histories from low-temperature thermochronological dating, while requiring very little efforts for sampling. During a field campaign in February 2018, we collected 31 samples of actual sand river through the entire Marlborough region taken at the outlet of catchments with some river tracking. The main purpose of this internship is 1) to explore the detrital AFT inverse modelling method in an active tectonic context and 2) to study the uplift history of different blocs of the Marlborough region.
The main activities of the student will be:
- To count fission track in the chosen apatites
- To do ICP-MS analysis
- To proceed to Inverse modelling with QTQt

Courriel encadrant : kerry.gallagher@univ-rennes1.fr, philippe.steer@univ-rennes1.fr
Tél encadrant : +33 (0)2 23 23 60 81 / +33 (0)2 23 23 42 65

Date limite de candidature : 19 novembre 2018

Origines et modalités de formation des surcroissances des zircons icartiens dans les orthogneiss oeillés du Nord de la Bretagne (Massif armoricain)

Niveau de stage : M2 ST ou RMP

Durée : 5 mois

Titre : Origines et modalités de formation des surcroissances des zircons icartiens dans les orthogneiss oeillés du Nord de la Bretagne (Massif armoricain)

Résumé : Le domaine Nord-armoricain est connu pour renfermer les roches les plus vieilles de France métropolitaine. Ce sont principalement des orthogneiss dont les protolithes sont d'âges Paléoprotérozoïque (ca. 2 Ga) et qui témoignent d'événements orogéniques (l'Icartien) antérieurs à la formation de la chaîne cadomienne à la fin du Protérozoïque. Si les âges des protolithes sont relativement bien contraints dans les Iles Anglo-normandes, en Normandie et en Bretagne, peu de données, sauf un exemple en Normandie, permettent de discuter l'âge de l'orthogneissification. Des travaux pétrogéochronologiques (U-Pb LA-ICP-MS sur zircon et apatite) préliminaires en Bretagne Nord (Port Béni, dans le Trégor) viennent de mettre en évidence un double métamorphisme Néoprotérozoïque vers ca. 640 Ma puis vers ca. 600 Ma dans des xénolithes de ces orthogneiss où des zircons montrent des doubles surcroissances. Ces travaux montrent également que les âges des roches granitiques hôtes des xénolithes (ca. 600 Ma, U-Pb sur zircon) et ceux de filons de dolérite tardifs (ca. 600 Ma, U-Pb sur apatite) sont indistinguables, dans l’erreur, du deuxième évènement métamorphique. Ce stage de Master 2 consistera donc à confirmer ces résultats préliminaires et à étendre l’échantillonnage à d'autres localités en Bretagne où « l'Icartien » affleure (Trégor et baie de Lannion). Il aura pour but de mieux cerner en fonction des différents contextes géologiques locaux, et au-delà de l’échelle d'un unique affleurement, les différents modes et les différentes causes du développement des surcroissances des cristaux de zircons.
 
Courriels encadrants :  marc.poujol@univ-rennes1.fr / erwan.hallot@univ-rennes1.fr
Tél. encadrants : +33 (0)2 23 23 62 08 / +33 (0)2 23 23 55 91
 

 

 

Niveau du stage: Master 2

Durée: 6 mois

Titre : Impact des changements climatiques et géodynamiques sur les produits d’érosion de la Great Australian Bight au Turonien moyen

Résumé : L’Expédition IODP (International Oceanic Discovery Program) 369 “Australian Cretaceous Climate and Tectonics” a foré en automne dernier des sédiments hémipélagiques du Crétacé supérieur du sous-bassin de Ceduna, dans la Grande Baie Australienne (marge sud de l’Australie). Les signaux de gamma-ray (GR) et de susceptibilité magnétique (SM) ont montré une excursion négative dans le Turonien moyen. Les premières analyses minéralogiques effectuées à bord du navire par diffractométrie à rayons X (DRX) semblent indiquer une augmentation des teneurs en kaolinite et en opale durant cette excursion négative, mais aucune quantification n’a pu être faite sur la fraction argileuse elle-même. Le Bassin d’Eromanga, dans l’Est australien, constitue la zone source du sous-bassin de Ceduna. Les sédiments du Crétacé supérieur de cette zone source contiennent en abondance de la kaolinite et de l’opale, ce qui pourrait indiquer que durant cette excursion négative, les minéraux ont été exportés mécaniquement. Le Bassin d’Eromanga montre du reste une surface d’érosion datant du Crétacé supérieur, ce qui tendrait à montrer qu’une chute du niveau de base est responsable de l’arrivée de ces sédiments vers le sous-bassin de Ceduna. L’objectif est donc d’analyser par DRX les cortèges argileux du site foré dans la Grande Baie Australienne (site IODP U1512) afin de décrire les changements minéralogiques ayant lieu au cours de cette excursion négative et de comprendre les mécanismes à l’origine de ces changements minéralogiques et pétrophysiques observés dans le sous-bassin de Ceduna.

Title : Climatic and geodynamic impacts on the erosion products of the great Australian Bight in the middle Turonian

Abstract: IODP (International Oceanix Discovery Program) Expedition 369 "Australian Cretaceous Climate and Tectonics" drilled last automn in the hemipelagic sediments of the Upper Cretaceous in the Ceduna Subbasin (Great Australian Bight, Southern Australian Margin). Gamma-Ray (GR) and Magnetic Susceptibility (MS) signals shown a negative excursion in the middle Turonian. Shipboard mineralogical analyses made by X-Ray Diffractometry (XRD) seem to indicate an increase in kaolinite and opal content during this
excursoin. However, no quantification on the clay mineralogy itself has been made yet. The Eromanga basin, Eastern Australia, is a source zone of the Ceduna Subbasin. Kaolinite and opal are abundant in the Upper Cretaceous sediments of this basin. Abundant kaolinite and opal in the Ceduna Subbasin may be due to an increase in the mechanical export. The eromanga shows an erosional surface in the Upper Cretaceous, whih could be explain this sudden increase in sediment export. XRD analyses will be made on the sediment of IODP site U1512, drilled in the Ceduna Subbasin, to describe the mineralogical changes  which occur during this negative excursion and understand the mechanisms at the origin of the  mineralogical and petrohpysical changes in the Ceduna Subbasin.

Courriel Encadrant: mathieu.martinez@univ-rennes1.fr
Tél encadrant: +33 (0)2 23 23 35 07

Date limite de candidature: 30 septembre 2018

Impacts à moyen terme de l’épandage d’effluents d’élevage sur les matières organiques des sols.

Niveau du stage : Master 2
 
Durée : 6 mois
 
Titre : Impacts à moyen terme de l’épandage d’effluents d’élevage sur les matières organiques des sols.
 
Résumé : Les matières organiques (MO) jouent un rôle central vis-à-vis de la biodiversité, du transfert des micropolluants et du climat. Comprendre leur biogéochimie est donc primordial par rapport à des enjeux de société tels que la sécurisation des ressources en sols et en eaux et le développement durable. En contexte agricole, les MO des sols (MOS) sont un critère important contrôlant la qualité des sols et leur capacité productive. L’ajout de produits résiduaires organiques tels que les effluents d’élevage est une pratique agricole courante pour enrichir les sols en éléments nutritifs (C,N,P…). L’impact agronomique et environnemental de ces pratiques reste débattu et fait l’objet des recherches menées par le système d’observation et d’expérimentation pour la recherche en environnement « produits résiduaires organiques » (SOERE PRO) incluant l’observatoire pour la recherche en environnement « Effluents d’élevage » (ORE EFELE). Sur le site de l’ORE EFELE (Le Rheu, 35), des essais en parcelles sont menés depuis 2013 en utilisant des doses agronomiques de différents effluents (porcin, bovin, avicole) dans le but de quantifier et modéliser les effets des apports répétés de PRO sur la dynamique de la matière organique.

Dans ce contexte, les objectifs du stage de master 2 proposé sont de déterminer quel est l’impact à moyen terme (5 ans) de l’apport des effluents d’élevage sur (i) la composition des MOS ? (ii) la capacité des sols à produire et à exporter de la MO dissoute ? (iii) la composition des MOD produites ?

Pour répondre à ces questions, il est proposé d’analyser les macromolécules organiques par thermochimiolyse (couper les macromolécules en monomères) couplée à de la chromatographie en phase gazeuse (séparer ces molécules) et à un spectromètre de masse (identifier les molécules). Cette méthode permet de suivre de manière pseudo-quantitative la composition des lignines, cutines, subérines, des polysaccharides ainsi que d’effectuer un profilage des acides gras issus des micro-organismes (équivalent PLFA). Le travail comportera une partie expérimentale pour l’extraction des MOD ainsi qu’une partie analytique pour l’analyse des MOS et des MOD et une partie de traitement des données analytiques générées.
 

Title : Effect of land-spreading of livestock effluents on soil organic matter.
 
Courriel Encadrant :  emilie.jarde@univ-rennes1.fr
Tél encadrant : +33 (0)2 23 23 56 20
Date limite de candidature : 1 décembre 2018
 

Estimation des conditions P-T et de l’âge du métamorphisme de haute pression dans les Monts du Lyonnais (Massif Central)

Niveau du stage : M2 ST

Titre: Estimation des conditions P-T et de l’âge du métamorphisme de haute pression dans les Monts du Lyonnais (Massif Central)

Durée : 5 mois

Résumé : Déterminer précisément les conditions pression – température et l’âge du métamorphisme de HP dans les éclogites, ainsi que celui associé à leur exhumation est un enjeu majeur dans la compréhension des processus de subduction et la reconstitution de la géodynamique du passé. C’est en particulier le cas de la chaîne varisque en France, où les incertitudes persistantes et le manque crucial de données sur l’âge des évènements de HP et ceux associés à l’exhumation sont à l’origine de modèles géodynamiques divers et contradictoires. Ce projet se propose de remédier à ce problème en estimant les conditions P-T et en datant le métamorphisme HP des éclogites des Monts du Lyonnais et celui associé à leur exhumation.
Le sujet proposé s’inscrit dans la continuité du travail entrepris récemment sur les éclogites des régions de Najac et du Lévézou, et de la Montagne Noire et permettra d’explorer d’une part la partie orientale du Massif Central et d’autre part certains aspects thématiques des estimations P-T et de la datation des éclogites et des roches associées. Il comprendra une étude préliminaire pétrologique (observation pétrographique, modélisation des relations de phases) et géochronologique (préparation des échantillons, datation à l'ICP-MS).

Mode de financement: financement de la gratification non acquis; ressources propres pour le travail analytique;

Courriel encadrants: pavel.pitra@univ-rennes1.fr / marc.poujol@univ-rennes1.fr
Tél : Encadrants : +33 (0)2 23 23 65 06 / +33 (0)2 23 23 62 08

Date limite de candidature : 30 novembre 2018