Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > À la une > Décès de Jean-Pascal Cogné

Décès de Jean-Pascal Cogné

Jean-Pascal Cogné, Professeur à l’Université Paris Diderot et à l’IPGP est décédé jeudi 9 mars. Il était le fils de Jean Cogné (membre fondateur du CAESS) et le père de notre collègue Nathan Cogné.

Jean-Pascal a commencé sa carrière au Centre Armoricain d’Etudes Structurales des Socles (CAESS) devenu ensuite Géosciences-Rennes. En 1981 il y a soutenu son DEA en géologie structurale sous la direction de Pierre Choukroune et en 1983 sa thèse de 3ème cycle en paléomagnétisme et tectonique. Sa carrière débute cette même année avec son recrutement comme assistant en géophysique interne. Il devint Maitre de Conférences en 1988. Entre temps il avait soutenu sa Thèse d’Etat en 1987 sur l’étude paléomagnétique des roches déformées. Jean-Pascal a été un des premiers à prendre en compte la déformation interne des roches afin de corriger les déviations du vecteur aimantation.

C’est avec cette compétence qu’il a intégré en 1990 l’équipe de paléomagnétisme de l’IPGP en devenant professeur à Paris VII. Il y a beaucoup travaillé sur la déformation en Asie et a proposé récemment que le continent Eurasiatique serait constitué de deux blocs séparés par une zone mobile de déformation majeure. Jean-Pascal a aussi mené des recherches sur la dynamique océanique et les variations du niveau de la mer, proposant que ces dernières soient liées à un phénomène de rajeunissement global transitoire de la lithosphère océanique sous l’effet du fractionnement des super-continents. Enfin de nombreux laboratoires à travers le monde utilisent le logiciel de traitements des données paléomagnétiques qu’il a développé.

Parallèlement les qualités de pédagogue de notre collègue sont illustrées par sa participation à un ouvrage de référence en géophysique publié par Dunod. Enfin, Jean-Pascal s’est toujours beaucoup investi dans des taches d’intérêt général, comme la direction de l’UFR Sciences Physiques de la Terre à Paris VII ou la vice-présidence de la section 35 du CNU.

Jean-Pascal était un homme chaleureux, enthousiaste et plein d’humour. Il va beaucoup manquer à ses nombreux amis et collègues.