Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > À la une > Les rivières digèrent les glissements de terrain plus vite qu’on ne le pensait

Les rivières digèrent les glissements de terrain plus vite qu’on ne le pensait

Un article de Thomas Croissant, Dimitri Lague, Philippe Steer et Philippe Davy (Géosciences Rennes) est récemment paru dans la revue Nature Geoscience, sur les glissements de terrain.

"Les dépôts massifs de sédiments issus des glissements de terrain déclenchés par les séismes pourraient être évacués par les rivières en seulement quelques dizaines d’années, au lieu de quelques siècles comme on l’estimait jusqu’ici. C’est le rétrécissement dynamique des rivières lorsqu’elles incisent ces dépôts sédimentaires qui accélèrerait considérablement leur évacuation, selon des chercheurs du laboratoire Géosciences Rennes (CNRS/Université de Rennes 1). Ce résultat, publié le 14 août 2017 dans Nature Geoscience, enrichit notre compréhension de l’impact des événements extrêmes sur l’évolution des paysages tout en offrant des informations essentielles pour gérer les conséquences des catastrophes naturelles."

Pour en savoir plus, voir sur le site de l’INSU

source : Croissant, T., Lague, D., Steer, P. and Davy, P.,Rapid post-seismic landslide evacuation boosted by dynamic channel width, Nature Geosciences, 2017, 14 août 2017