Logo Geosciences

Partenaires

CNRS
Logo Rennes1
Logo OSUR
Logo Doc OSUR

Géosciences Rennes
UMR 6118
Université de Rennes1
Campus de Beaulieu
35042 Rennes Cedex

02 23 23 60 76



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Français > Grand public/Musée > Un peu d’Histoire : 150 ans de Géologie à Rennes

Un peu d’Histoire : 150 ans de Géologie à Rennes

Présentation du Mémoire

Publication dans la collection des Mémoires de Géosciences Rennes

Dans un monde en perpétuelle évolution, à l’heure où les progrès technologiques repoussent les limites de nos connaissances, il est bon de nous souvenir d’où nous venons. Quel est notre passé, quelles sont les grandes ruptures qui ont accompagné cette évolution ? Evolution sagittale ou évolution cyclique pour paraphraser S.J. Gould ? Quoi que de plus normal pour des géologues que de se pencher sur 150 ans d’histoire des Géosciences à Rennes, nous qui travaillons sur des échelles de temps de plusieurs dizaines de millions à quelques milliards d’années et pour qui l’unité de temps est le million d’années.


L’histoire des Géosciences à Rennes comporte quatre grandes étapes : 1. - le XIXème siècle, les professeurs de géologie, polytechniciens ou mineurs, sont nommés par Paris, leur fonction est double, enseignant et ingénieur au service d’une industrialisation naissante ; 2. - le début du XXème siècle, c’est l’affirmation d’un début d’identité régionale avec la nomination de F. Kerforne et la création de la Société géologique et minéralogique de Bretagne ; 3. - l’entre-deux-guerres jusqu’au début des années soixante, c’est la stabilité et le conservatisme éclairé d’un homme de forte personnalité, Y. Milon, résistant et maire de Rennes à la libération, constructeur d’un Institut de Géologie physiquement distinct du reste de l’Université ; c’est aussi l’essor des Archéosciences, désormais distinctes des Géosciences, sous la férule de P.R. Giot ; 4. - la fin des années soixante et le début des années soixante-dix, c’est l’explosion numérique et la quête d’excellence. J. Cogné, dans les locaux actuels du campus de Beaulieu et en association avec le CNRS, recrute ou laisse recruter des "ténors", en lieu et place d’affidés dévoués, "ténors" qui ont fait la réputation actuelle du "Centre armoricain d’étude structurale des socles" puis de "Géosciences-Rennes".

C’est l’histoire des institutions et de la société françaises qui se déroule devant nous !

Quel sera notre avenir ?

A l’aube du troisième millénaire, la géologie ajoute à ses compétences acquises la géologie de surface afin de s’impliquer activement dans les problématiques de l’environnement. L’émergence du CAREN, puis de l’OSUR participe ainsi à la pérennité des sciences de la terre à Rennes pour les décennies futures. ----